La reconversion pas à pas

Nouveaux cours de pâtisserie ! Save the date(s)

 

Bonjour à tous, 

La liste des cours proposés s’agrandit ! En plus des cours pour Adultes (nous parlons bien d’âge légal, vous pouvez être aussi immatures que vous le voulez je vous accueillerai de toutes façons avec plaisir) je propose désormais :

  • des cours pour Enfants (à partir de 6 ans), ainsi que
  • des cours pour Parent & Enfant (ou Grand-père & Petit enfant, Oncle & Neveu, Marraine & Filleule… veillez quand même à connaitre l’enfant ou l’adulte avec lequel vous venez 😉 ).

Il est également tout à fait possible d’organiser un Cours privé si vous souhaitez apprendre une technique particulière ou une pâtisserie que vous rêvez de savoir faire!

Vous trouverez ci-dessous, la liste actualisée.  

  • Samedi 27 octobre  « Pâte semi-feuilletée et brioche feuilletée » Cours privé COMPLET 280 euros– Lieu : Paris 9ème 
  • (Cours Adulte) Samedi 3 novembre 15h30-18h30 – « Pâte à choux » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème
  • (Cours Adulte) Mercredi 7 novembre  15h30-18h30 – « Cakes » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème
  • (Cours Enfant  à partir de 6 ans) Samedi 10 novembre 16h-18h – « Petits gâteaux (madeleines, cookies) » – 2h – 50 euros par Enfant – jusqu’à 6 enfants – Lieu : Paris 9ème
  • (Cours Adulte) Mercredi 14 novembre 15h30-18h30 – « Tarte au citron meringuée » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème
  • (Cours Parent & Enfant) Samedi 17 novembre 15h30-17h30 – « Chouquettes et choux chantilly » – 2h – 75 euros pour les 2 (Parent & Enfant) – jusqu’à 5 couples  Parent & Enfant – Lieu : Paris 9ème
  • (Cours Parent & Enfant) Samedi 1er décembre 15h30-17h30 – « Rainbow cakes » – 2h – 75 euros pour les 2 (Parent & Enfant) – jusqu’à 5 couples  Parent & Enfant – Lieu : Paris 9ème

Aucun équipement, tablier etc. à prévoir, tout sera à votre disposition pendant le cours.

Veillez simplement à porter des chaussures confortables et fermées (les louboutins ne sont pas super recommandées). Chaque participant repartira avec son gâteau / sa tarte (histoire d’en mettre un peu plein la vue à sa moitié / famille / enfants / voisin en rentrant ; ) ).

Réservation => contact@bon-et-beau.com

J’ai hâte de pâtisser avec vous, à très bientôt!!!

La reconversion pas à pas

Cours de pâtisserie : premières dates!

HMLV1543Il m’a fallu un peu de temps pour me lancer mais cette fois-ci ça y est j’ai l’immense plaisir d’annoncer que ma société « Bon & Beau » est créée et je lance mes premiers cours de pâtisserie !

Premières dates :

  • Samedi 27 octobre 15h30-18h30 – « Tarte au citron meringuée » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème

 

  • Samedi 3 novembre 15h30-18h30 – « Pâte à choux » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème

 

  • Mercredi 7 novembre  15h30-18h30 – « Cakes » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème

 

  • Mercredi 14 novembre 15h30-18h30 – « Tarte au citron meringuée » – 3h – 90 euros par personne – jusqu’à 8 personnes – Lieu : Paris 9ème

 

Chaque participant repartira avec son gâteau / sa tarte (histoire d’en mettre un peu plein la vue à sa moitié / famille / enfants / voisin en rentrant ; ) ).

Réservation => contact@bon-et-beau.com

J’ai hâte de pâtisser avec vous, à très bientôt!!!

 

 

La reconversion pas à pas

CAP en pâtisserie : c’est fait!

IMG_1081 (2)Je pourrais vous dire que ce matin en ouvrant mes mails et en recevant la nouvelle, j’ai ressenti un immense soulagement, que j’ai enfin eu la confirmation que ces 9 mois de formation intense, que tous ces efforts financiers, personnels avaient fini par payer et que j’en étais folle de bonheur.

En réalité ce matin, j’étais très très contente mais pas totalement surprise (en tous cas pas dans le mauvais sens). En réalité la formation de l’ENSP a ce grand avantage que lorsque vous quittez l’école (il y a un mois et demi maintenant) vous avez déjà une petite idée des résultats finaux. Quels qu’ils soient d’ailleurs.

Lire la suite « CAP en pâtisserie : c’est fait! »

La reconversion pas à pas

Anthony Bourdain s’en est allé explorer l’inconnu

images (36)

C’est une rock star qui vient de nous quitter. Un chef, un conteur exceptionnel, un voyageur. Provocateur mais sage, exaspérant et pourtant bienveillant, sans aucun doute accro à la célébrité mais aussi malheureusement capable de dissimuler à des millions de fans le gouffre de douleur qui a fini par l’engloutir, Anthony Bourdain s’en est allé.

Je n’ai rien d’une midinette (bon si ok un peu peut être), mais c’est bien la première fois que le décès d’une « personnalité » me provoque autant de peine. A vrai dire, même si cela peut sembler outrageusement mélodramatique, j’ai du mal à imaginer un monde sans lui.

Lire la suite « Anthony Bourdain s’en est allé explorer l’inconnu »

La reconversion pas à pas

Intégrer une école de pâtisserie : tout ce qu’il faut faire pour y arriver (ou ne pas faire…)

téléchargement

Quand je me suis lancée dans mon projet de reconversion il y a un an et demi j’ai identifié deux écoles auxquelles je voulais postuler pour préparer mon CAP de pâtisserie: Ferrandi (à Paris) et l’ENSP (à Yssingeaux, en Haute Loire).

J’ai suivi tout le parcours d’admission et au final j’ai été admise aux deux. Pas de message d’insultes, je ne cherche pas à faire ma maligne : l’objectif de ce post est simplement de vous dire comment je pense y être parvenue. J’ai fini par choisir l’ENSP pour plein de raisons que j’expliquerais dans un prochain post. Aujourd’hui alors que j’en termine avec mes examens, je ne regrette pas mon choix car j’ai vraiment aimé ma formation (ce qui n’ôte rien aux qualités de celle de Ferrandi).

Il ne s’agit dont pas ici de comparer ces deux écoles mais de vous donner quelques trucs pour maximiser vos chances d’y être admis (ces conseils valent bien sûr aussi pour l’INBP à Rouen, l’EFBPA à Aurillac, l’EBP à Paris etc.) et les pièges dans lesquels ne pas tomber.

Lire la suite « Intégrer une école de pâtisserie : tout ce qu’il faut faire pour y arriver (ou ne pas faire…) »

La reconversion pas à pas

5 très mauvaises raisons pour lesquelles vous voulez vous reconvertir en pâtisserie

Photo 1

Faire des gâteaux du matin au soir, les mains dans la farine, les narines gentiment chatouillées par les effluves d’une brioche qui dore au four tandis que vous pensez déjà à votre prochaine création (le Paris-Brest à la choucroute) qui va mettre la planète foodista à vos pieds et faire de vous la future Claire Heitzler ou plus simplement quelqu’un d’épanoui dans son travail : je ne connais pas un aspirant pâtissier qui n’en a pas rêvé. Moi la première.

Pour m’être lancée dans la grande aventure de la reconversion en pâtisserie il y a quelques mois je peux pourtant témoigner que même si mon quotidien est plutôt heureux, la vie d’apprentie pâtissière n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Avant de se lancer, il y a vraiment des paramètres à prendre en compte pour ne pas finir  d’ici quelques temps écœuré par ce métier, à vomir par les oreilles rien qu’à l’évocation d’un clafoutis. Je ne prétends pas avoir identifié tous les pièges d’une reconversion en pâtisserie et encore moins d’avoir correctement évalué leur difficulté dès le départ (coucou stage en pâtisserie de palace qui fait bien sur un cv mais qui m’a laissé exsangue). Je ne prétends pas non plus avoir une vision claire et exhaustive de ce métier (après seulement 5 mois d’apprentissage encore heureux), mais pour faire simple disons que si vous vous reconnaissez dans l’un des cas suivants – ou pire dans plusieurs – je vous conseillerais quand même d’y réfléchir un petit peu avant de vous jeter à l’eau… 

Lire la suite « 5 très mauvaises raisons pour lesquelles vous voulez vous reconvertir en pâtisserie »

La reconversion pas à pas

4 semaines de stage en pâtisserie de palace: le résumé en graphiques

1 (2)

Je viens de terminer un mois de stage obligatoire dans le cadre de ma formation en CAP pâtisserie. Pour une raison de curiosité (je rêvais de voir les coulisses d’une pâtisserie de palace), d’égo (« oui ca va être sportif mais après tout j’ai 42 ans, j’ai déjà vu pire dans mon précédent métier blablabla j’suis forte mentalement je sais prendre du recul en toutes circonstances ») et d’une naïveté confondante (« qu’est ce qu’un mois de toutes façons et puis même si je ne fais que la plonge pendant quatre semaines je serais contente.. ») j’ai postulé dans un très célèbre palace parisien.

Chef super renommé, pâtisseries ultra haut de gamme, je crevais d’envie de découvrir l’envers du décor. Envoi de candidature, entretien RH, convention de stage signée, pif pam poum, le 2 janvier j’entrais dans le saint des saints pour 4 semaines d’apprentissage. Et le moins que je puisse dire c’est que j’ai désormais matière à écrire des articles pour environ les 210 prochaines années de ma vie. Ceux qui m’entourent non donc pas fini d’entendre parler de cette expérience qui pourrait se résumer… ainsi.

Avant toute chose, c’est tout à fait volontairement que je ne cite pas le nom de l’établissement où j’ai fait ce stage. Premièrement parce que leur politique de confidentialité sur les réseaux sociaux est hyper stricte, ensuite parce que cet article ne résume que mon expérience personnelle, enfin parce que je suis absolument persuadée d’avoir été au final assez bien traitée et qu’il y a plus d’éléments positifs à tirer de cette expérience que de négatif. Il faut le savoir (et je l’avais clairement sous-estimé) : les cuisines d’un palace constituent un milieu terriblement difficile, surtout pour celui ou celle qui débute. J’en ai donc franchement bavé (oh que oui) mais par rapport à beaucoup d’autres pâtisseries (palaces, boutiques ou autres) je suis convaincue d’être bien tombée. 
Lire la suite « 4 semaines de stage en pâtisserie de palace: le résumé en graphiques »